Les principales contraintes et attentes des entreprises algériennes au S1 2022

En ces débuts de 2022, la situation sanitaire mondiale s’est fortement améliorée, faisant que les entreprises sont bien plus enclines à envisager de nouveaux recrutements lors de ce premier semestre.
Les données fournies à travers cet article sont tirées de l’étude menée par Emploitic sur les Perspectives de recrutement au S1 2022, réalisée auprès de 500 entreprises opérant dans différents secteurs sur le territoire national.


Les principales contraintes des entreprises Algériennes en matière de recrutement au S1 de 2022

Tout au long de l’étude, il est clairement dit que la grande majorité des entreprises ayant participé à l’étude ont été fortement impactées en matière de recrutements ces deux dernières années, en raison de la crise sanitaire de la COVID-19, à hauteur de 57% au second semestre.

La situation tend à s’améliorer en 2022, poussant les entreprises à revoir à la hausse leur perspectives de recrutement (37% au premier semestre de 2022 contre 28% sur la même période en 2021)

Néanmoins, les entreprises connaissent certaines difficultés de taille dans leur processus de recrutement, liées principalement aux :

  - Manque de talents : 42% des entreprises interrogées témoignent d’une certaine rareté en matière de talents sur le marché de l’emploi
  - L'expérience et les compétences recherchées : 33% des entreprises interrogées estiment que les candidats qui postulent manquent d’expérience et de compétences pour occuper les différents postes proposés
  - Les écarts entre les acquis académiques et les exigences du monde professionnel : 29% des entreprises interrogées estiment que les jeunes diplômés ne sont pas suffisamment préparés à intégrer le monde professionnel



Les principales perspectives des entreprises en matière de recrutement au premier semestre de 2022

Les entreprises ayant répondu à l’étude ont fait part de leurs différentes perspectives pour le premier semestre de 2022.
Voici une répartition en matière d’évolution des effectifs dans les 500 entreprises interrogées lors du premier semestre de 2022 :
  - 37% de ces dernières prévoient une croissance de leur effectif
  - 46% des entreprises interrogées prévoient une stabilité de leur effectif
  - 17% d’entre elles prévoient des licenciements afin de réduire leurs effectifs

Si l’on compare les données obtenues cette année, on peut voir qu’il y a une tendance plutôt positive en matière de recrutement, dans tous les secteurs d’activité confondus comparé aux années précédentes.

Pour télécharger le rapport de l’étude, cliquez ici

Pour consulter les précédentes études sur les perspectives de recrutement en Algérie , cliquez ici

Ryane Alem - Equipe Emploitic 

Trouvez votre futur emploi

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur Lire plus