Contexte de Crise: Quelles compétences développer pour garder le cap?

L’avènement de la pandémie COVID-19 a bouleversé nos habitudes du quotidien, surtout sur le plan professionnel. Pas toujours évident de faire face à cette situation inédite à laquelle nous n’étions pas préparés. Qui dit confinement, dit travail à distance, mais aussi utilisation de nouvelles méthodes et moyens de travail. Cela nécessite d’adopter et de développer un certain nombre de compétences afin de maintenir notre activité. Ces compétences acquises ou à développer devront impérativement perdurer, surtout pour accueillir l’après crise.

  • Les Compétences Humaines :

La résilience arrive en tête de ces compétences. Accepter la situation, et y faire face avec le peu, en donnant le meilleur de soi-même pour s’en sortir indemne. Arrive ensuite la gestion du stress et des émotions : Nous ne réagissons pas tous de la même manière face à cette situation, il est donc très important de savoir maîtriser son stress et ses émotions afin de continuer à aller de l’avant, mais aussi à garder une certaine cohésion au sein de notre équipe. La polyvalence est également une compétence clé à développer et à garder en ces circonstances, être capable d’assurer une ou plusieurs tâches en l’absence d’un de ses collègues permet une continuité de l’activité, ce qui nous amène à la compétence la plus importante : l’esprit d’équipe et de solidarité reste primordial, c’est en étant aussi soudés que les maillons d’une chaîne que nous réussirons à surmonter cette crise, et assurer la pérennité de notre poste et de notre entreprise.

  • Les compétences Techniques :

Selon notre enquête sur l’impact de la Covid-19 sur les employés algériens qui a réuni plus de 900 répondants, 59% d’entre eux déclarent avoir vécu leur 1ère expérience en télétravail. Ce qui implique qu’ils ont eu à se familiariser avec un bon nombre d’outils digitaux de travail et de communication, qu’ils ne maîtrisaient pas forcément avant. Etre donc familier avec les ces nouveau moyens de travailler à distance et optimiser leur utilisation permet d’être efficace et disponible à tout moment.

  • Les compétences managériales :

D’abord, la gestion de la complexité, partant du principe que les problèmes sont de plus en plus complexes et il est quasi-impossible de continuer à les gérer de façon simple. Ensuite, la gestion de l’imprévisible. Ceux qui avancent sont ceux qui ont la possibilité de gérer dans l’imprévisible tout en étant agiles, flexibles et surtout capables de s’adapter aux différents changements .Enfin, la troisième compétence managériale est la gestion du flou. La question qu’il faudrait bien se poser aujourd’hui c’est comment on pourrait avancer dans le flou car on ne sait pas encore comment les choses vont évoluer dans l’avenir.


Yasmine Hadj-Ahmed,
Responsable Communication à Emploitic.

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur Lire plus