L’Open space : une fausse bonne idée ?

Qui d’entre nous n’a pas été enthousiasmé par le travail en regardant une de ces séries américaines…Le bruit des claviers et des échanges entre collègues, le mug de café fumant entre les mains, des « Good job » et « Well done » lancés par ci par là pour motiver les troupes ! Et l’aménagement des espaces de travail en Open space favorisant ainsi cette ambiance dynamique.

Ce concept américain devient aujourd’hui le nouveau phénomène à la mode au sein des entreprises et semble même être incontournable pour les startups. C’est que l’idée d’ouverture et de partage séduit et renvoie une image moderne et innovante de l’entreprise.

Cependant tout n’est pas pour autant parfait dans le concept de l’Open space !   De récentes études démontrent que cette organisation n’a pas que des avantages et que ses inconvénients sont même considérables.

Plusieurs questions se posent aux managers sur ce sujet. Est-ce nécessaire ? Efficace ? Peut-on l’imposer aux employés ? Autant de questions qui demandent une réelle réflexion quant à la mise en place de cette organisation.

Un avantage économique pour l’entreprise 

Si de nombreuses entreprises optent  pour le Flex office , ce n’est certainement pas par effet de mode mais parce qu’elles en retirent un avantage économique non négligeable.  En effet, l’aménagement en Open space offre un important gain d’espace, ce qui représente une baisse importante de charges en matière de loyer.  

Cependant, ce modèle économique, de prime abord, n’en cache pas moins de bénéfices pour les employés, favorisant la fluidité de la communication, l’échange des idées et la cohésion du groupe. Il permet également une meilleure flexibilité en cas d’évolution dans la taille des équipes ou dans l’organisation du travail.

Le revers de la médaille

Une récente étude de l’Harvard Business Review tend à prouver que les bienfaits de l’Open space sont limités.

Le sentiment de se sentir sans cesse épié, sollicité ou surveillé n’est pas franchement agréable pour les employés ! Ajouté à cela l’absence d’une sphère d’intimité, le manque de repères, de confidentialité, le brouhaha et la densité de la population dans l’espace… tout cela  peut devenir très rapidement pesant et étouffant.

Autre inconfort des espaces de travail ouverts, la difficulté de nouer des liens sincères avec ses collègues, en raison du manque de discussions et la présence de personnalités différentes dans un espace réduit.

Difficile de se concentrer ou d’innover dans des conditions pareilles ! Le concept de l’Open space devient alors totalement contre productif. D’ailleurs, on enregistre un taux d’absentéisme plus élevé dans les entreprises ayant adopté ce type d’organisation, du fait des potentielles nuisances et de la prolifération des microbes en cas de maladie.  

La mise en place d’une solution mixte

 Au vu des avantages et des inconvénients de ces espaces dits « dynamiques », l’Open space n’est clairement pas à rejeter d’un simple revers de la main.

La mise place d’une solution mixte peut s’avérer très judicieuse. Ainsi, créer des espaces de détente où l’on peut être au calme, une salle de réunion indépendante, définir une décoration agréable et des règles de vie commune adoucissent les inconvénients liés au travail en Open space et réduisent par ricochet le stress que cela engendre.

In fine, Open space ou bureau isolé, il est primordial de communiquer en amont et de considérer les réelles envies des collaborateurs. 

Mira EL MEHDAOUI

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur Lire plus