5 conseils pour s’intégrer dans une nouvelle équipe

 

Que vous soyez junior ou senior, jeune diplômé ou un professionnel aguerri, les premiers jours dans un nouveau poste ne sont jamais évidents. Suivez les conseils de Nathalie Cicurel, directrice d’OfficeTeam.

 

Nouvel environnement, nouveaux collègues, nouvelle culture d’entreprise… Pour trouver sa place au sein d’une équipe déjà soudé, Nathalie Cicurel, directrice d’OfficeTeam, l’une des divisions de l’expert mondial du recrutement spécialisé Robert Half, vous livre cinq conseils afin d’appréhender sereinement ce nouveau départ.

Faites bonne impression

« La première impression est toujours la bonne ». Bien que cette expression soit à relativiser, il est important d’être irréprochable les premières semaines de son arrivée dans une nouvelle entreprise/une nouvelle équipe. 53% des DRH plébiscitent l’énergie et l’enthousiasme lors des premières rencontres*.  La période d’intégration est donc cruciale pour se construire une image positive sur le long terme, au-delà de la réalisation des tâches. Pour cela, l’idéal est d’adopter un comportement discret et agréable et d’avoir une attitude humble. La sobriété doit être également de mise d’un point de vue vestimentaire : se fier à la façon dont étaient habillées les personnes croisées lors de l’entretien d’embauche reste la meilleure façon d’éviter les faux pas.

Observez et questionnez

Les premiers jours, il faut essentiellement observer, écouter et poser des questions. S’imprégner de l’ambiance, de la culture d’entreprise, facilite l’intégration. Cela permet de se faire une idée concrète des enjeux relationnels et du rôle de chaque collaborateur dans la dynamique d’équipe. Si après cette phase d’observation, des suggestions sont à faire, il ne faut pas hésiter à les proposer à son supérieur. Il appréciera le fait qu’un nouveau collaborateur sache prendre des initiatives. Attention tout de même à ne pas confondre apporter son expérience et l’imposer.

A priori, il n’y aucune raison pour que votre intégration se passe mal. Si l’on vous a choisi, c’est que vous avez votre place dans cette équipe. Soyez donc avant tout positif et enthousiaste »  Noémie Cicurel, Directrice OfficeTeam.

Tissez des liens avec vos collègues

L’une des phases clés de l’intégration est la création d’affinités avec ses nouveaux collègues. Première étape : retenir rapidement leur nom, prénom et fonction. Il est ensuite essentiel de s’intéresser à chacun d’entre eux en mettant à profit le déjeuner ou la pause-café pour échanger. Faites attention à ne pas tomber dans de la curiosité déplacée ou l’interrogatoire en règle. De manière générale, il faut rester patient car construire de bonnes relations professionnelles prend du temps. Il est vain de s’offusquer d’être encore considéré comme « le petit nouveau » même après plusieurs semaines.

Déjouez les pièges

Quand on arrive dans une nouvelle entreprise/équipe, il faut être attentif aux us et coutumes du groupe, car il dispose forcément de certaines règles de savoir-vivre, tacites ou explicites. Si le déjeuner se partage toujours en commun par exemple, refuser d’accompagner ses collègues dès le premier jour peut être très mal reçu. De même, il est fortement conseillé d’éviter les clans et de ne surtout pas participer ou donner son avis sur les conflits internes.

Trouvez et occupez votre place

Petit à petit, il va falloir quitter sa posture d’observation et tenir sa place au sein du groupe. En effet, une intégration réussie est une intégration qui ne dure pas. Pour cela, le nouvel arrivant doit rapidement délimiter son champ d’action et prendre en main ses dossiers, faire ses preuves et se montrer à la hauteur du poste qui lui a été confié. Et cela sans excès de zèle pour éviter que les nouveaux collègues se sentent « bousculés» sur leur territoire.

 

Lire l'article à sa source

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?