Chief Hapiness Officer, la Nouvelle Casquette du RH

Le mode de Gestion des Ressources Humaines a sensiblement muté ces dernières années. Le RH est tout bonnement passé de simple gestionnaire administratif à accompagnateur et conseiller privilégié des employés. Le terme « Bonheur au travail » étant de plus en plus répandu et recherché en entreprises, le profil de « Chief Hapiness Officer » a vu le jour. Mais concrètement, qu’est-ce qu’un Chief Hapiness Officer » ? Est juste une tendance à adopter ou a-t-il réellement un rôle à jouer dans l’épanouissement des collaborateurs ?

 

Qu’est ce qui a poussé le métier de Chief Hapiness Officer à voir le jour ?      

De nombreuses études sur « ce que recherchent réellement les employés en entreprise », ont démontré qu’en première position, les employés recherchent le : « bien être en entreprise » : être dans à l’aise au sein de son équipe est bien plus important pour les employés que les autres aspects pécuniers, c’est ce qui les rendrait plus performants et plus productifs. Les entreprises travaillent davantage à développer les aspects de bonheur, de bienveillance et de bienêtre au travail, et sont de plus en plus communicatives sur leur culture d’entreprise.

Que fait concrètement le Chief Hapiness Officer ?

Dans cette optique de fidélisation et d’attraction des talents, le rôle des RH et des managers est plus vaste et plus impactant : ils deviennent plus proches des employés, plus à l’écoute de leurs préoccupations et de leurs envies et veillent continuellement à ce que ces derniers soient favorisés et considérés. L’amélioration des conditions leurs conditions de travail, la fluidité des relations et l’implication de chacun des employés à l’épanouissement individuel et collectif sont les missions clés du « Chief Hapiness Officer ».

Que trouve-t-on sur le CV du Chief Hapiness Officer ?

Le « Maître du Bonheur au Travail » doit être armé de solides aptitudes de communication et de management des relations : en devenant le confident, le conseiller et le porte-parole des employés, il devient alors un acteur impactant leur fidélité, leur productivité et leur implication à travers différents outils : one-to-one, team building, cafés et déjeuner d’entreprise, partage d’expériences entre les différents départements, succes story, mise en place d’évaluation des managers et collaborateurs … sa capacité à booster, à motiver et à rassembler les troupes se fera forcément ressentir par la suite !

Et son Impact ?

Les actions du Chief Hapiness Officer pourront être facilement mesurables grâce aux indicateurs suivants : une plus grande assiduité et implication au travail, l’augmentation du sentiment d’appartenance, un enthousiasme permanent au bureau et un esprit conquérant impacteront à coup sûr la productivité ! Une croissance des chiffres de l’entreprise s’en ressentira, elle deviendra plus attractive pour les talents et le turn-over baissera considérablement : ils se battront pour intégrer cette entreprise !

Avoir un Chief Hapiness Officer, c’est mettre l’humain au cœur de ses préoccupations et de ses engagements. Ceci dit, il n’est pas magicien ! Afin de garantir la réussite de ses actions et de ses efforts, tout le monde doit jouer le jeu ! Cela dépendra de l’engagement et de l’implication des managers, mais aussi de celle des employés !

Yasmine Hadj-Ahmed,
Community Manager.

 

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur Lire plus