Ce qu’il faut dire ou ne pas dire aux candidats lors des recrutements

Avec le nombre de modèles de communication scientifique qui existent, une chose est sûre : la communication passe par plus que par les mots. Aujourd’hui, nous vous expliquons comment être efficace dans votre communication avec les candidats et être sûr que votre message soit bien reçu.

« On vous rappellera. »

Ce que les candidats pensent de ce message : Ce que cela signifie pour les candidats, c’est qu’ils peuvent s’attendre à un contact de votre part – et pas à ne plus entendre parler de vous.

Ce que vous devriez dire à la place : Soyons honnête, vous avez beaucoup à faire, ce qui veut dire que passer ce coup de fil ou envoyer ce mail de refus se retrouve très bas sur votre liste de priorités. Soyez clair sur la façon dont vous allez donner suite et sur les délais, que cela soit pour offrir le poste au candidat ou pour lui annoncer que vous avez opté pour quelqu’un d’autre. Pas de problème si le processus dure finalement plus longtemps que prévu – du moment que vous en informez le candidat. Les candidats préfèrent recevoir un refus plutôt qu’avoir droit à un interminable silence.

« Ce n’est pas un poste aux horaires réguliers. »

Ce que les candidats pensent de ce message : Même si ce n’est pas ce que vous voulez dire, les candidats pourraient prendre cela pour un mauvais signe leur indiquant que votre entreprise ne s’intéresse pas à l’équilibre travail-vie privée et profite de ses salariés.

Ce que vous devriez dire à la place : Les postes d’aujourd’hui sortent généralement du cadre 9h-17h régulier, ce n’est pas un scoop. Tout le monde le fait, ce n’est pas forcément quelque chose dont vous devez avoir honte. L’important, c’est de bien insister sur le fait que l’équilibre entre travail et vie privée compte pour votre entreprise et qu’elle comprend que ses salariés aient besoin de se détendre. Lorsque vous aurez exposé vos valeurs, vous pouvez annoncer que, comme tous les autres emplois qui existent, celui-ci nécessitera votre présence en-dehors des horaires classiques de temps en temps.

« Nous cherchons à pourvoir ce poste immédiatement. »

Ce que les candidats pensent de ce message : Vous êtes presque sur le point de prendre une décision, ce n’est donc plus qu’une question de jours.

Ce que vous devriez dire à la place : Très souvent, « immédiatement », « bientôt » ou « dès que possible » n’ont pas la même signification pour tout le monde. Mieux vaut préciser un délai réaliste – par exemple d’ici un mois – ou simplement avouer que les délais ne sont pas clairs et dépendent de facteurs externes.

Poser des questions fermées

Ce que les candidats pensent de ce message : Si on peut répondre à trop de vos questions d’un simple « oui » ou « non », cela donnera l’impression que vous essayez juste d’éliminer des points de votre check-list, que vous voulez boucler l’entretien le plus vite possible, ou que vous avez mieux à faire. Par ailleurs, vous ratez une occasion d’apprendre à mieux connaître vos candidats.

Ce que vous devriez dire à la place : Transformez vos questions fermées en questions ouvertes de façon à donner l’opportunité aux candidats de se révéler. Cela vous donnera l’occasion de mieux comprendre leur personnalité et leurs compétences.

« Nous avons un budget très serré. »

Ce que les candidats pensent de ce message : Les candidats risquent d’interpréter cela de façon négative, de penser que votre entreprise est prête à faire des sacrifices sur la qualité pour économiser quelques euros ici et là.

Ce que vous devriez dire à la place : La première chose que vous devriez faire : des recherches sur les salaires sur le poste pour lequel vous recrutez. Si les candidats vous posent des questions ou essaient de négocier de manière irréaliste, vous pourrez parler en connaissance de cause, leur dire que vous avez fait vos devoirs et que vous proposez un salaire compétitif.

« Nous n’autorisons pas le télétravail. »

Ce que les candidats pensent de ce message : Les candidats penseront peut-être que vous êtes strict en ce qui concerne vos règles et que vous refusez toute flexibilité.

Ce que vous devriez dire à la place : Là encore, vous devriez dire à vos candidats que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est important pour votre entreprise. Expliquez que bien que vous ne proposiez généralement pas l’option télétravail à vos salariés, vous comprendrez si dans certaines circonstances particulières elle devient nécessaire et que vous travaillerez ensemble pour trouver une solution au cas-par-cas.

 

Lire l'article à la source

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?