9 raisons qui expliquent pourquoi un candidat refuse une offre d’emploi

Recruter efficacement, c’est se poser les bonnes questions. Embaucher le meilleur des candidats, c’est l’obsession de toutes les entreprises. Augmenter sa productivité, son chiffre d’affaires, sa notoriété, autant d’objectifs qu’une société souhaitent remplir. Alors, lorsqu’un candidat ne postule pas à une offre d’emploi ou refuse un poste que vous lui soumettez, c’est comme si toute l’entreprise prenait un mur en pleine face! Oui, les candidats sont nombreux et les recruteurs ont le choix. Mais passer à côté de la perle rare, c’est quelque chose de très frustrant! Alors pourquoi un candidat refuse votre offre d’emploi? Voici 9 raisons, parfois insoupçonnées, de cette fuite des talents.

1 – Le candidat n’est pas satisfait des compensations financières et matérielles offertes à son poste

Durant tout le processus de recrutement, assurez-vous de discuter avec lui des conditions qui lui seront offertes lors de sa prise de poste. Le salaire proposé au candidat doit lui faire penser « ok, le salaire me convient et je me projette déjà dans l’entreprise pour donner 200% de moi-même. » D’autant plus que selon une étude réalisée en décembre 2013 par la société de recrutement Robert Half, le salaire est redevenu important dans la prise de décision du candidat.

2 – Le candidat se rend compte que le poste n’est pas fait pour lui

C’est un cas qui peut frustrer le recruteur. Parfois, un très bon candidat, en lisant votre offre d’emploi, va se démotiver, démoraliser, se rendre compte que finalement, il ne réussit pas à s’imaginer à ce poste. Ce sont des choses qui arrivent. Mais dites vous une chose: ce candidat a eu le courage de dire non et de laisser un autre candidat plus motivé prendre sa place. Il faut rester positif!

3 – Le candidat pense déjà recrutement mobile…et pas votre entreprise!

Aujourd’hui, votre entreprise s’adresse à une cible adepte du nomadisme. Une population ultra-connectée (et de plus en plus!) qui souhaite postuler à une offre comme elle envoie un sms, un mail, ou un tweet. Votre site carrière doit être capable de s’adapter à toutes les plateformes mobiles, faciliter la navigation et surtout lacandidature mobile! Son processus doit être ludique, intuitif voire séducteur. Et oui, on peut comparer le recrutement de bons candidats à un jeu de séduction! Alors, le recrutement mobile, vous êtes au point?

4 – Le candidat trouve votre processus de recrutement trop long

Alors ce point là, il est très important. Si vous réussissez à réceptionner la candidature du candidat, c’est une première étape déjà importante. Mais si un candidat trouve que votre processus de recrutement traine en longueur, alors là, vous provoquerez chez lui de la frustration. Et qui dit frustration dit fuite des talents! Le candidat est roi et il doit se sentir valorisé. Un recrutement dynamique dans lequel il est entrainé lui donnera envie de rejoindre votre entreprise.

5 – Le candidat est trop loin du lieu de travail

Critère qui est encore important à notre époque, même si les transports actuels nous permettent de nous rendre plus rapidement qu’avant sur notre lieu de travail. A Paris, vous dépassez facilement l’heure de trajet. Si l’offre d’emploi que vous proposez se situe loin du domicile de la personne, ce dernier sera naturellement plus enclin à décliner votre offre. Et si vous pensiez au télétravail?

6 – Le candidat a pris connaissance d’avis négatifs sur votre entreprise

Aujourd’hui, le candidat exige une transparence totale. Il n’hésite plus à se renseigner sur le web et à consulter les profils sociaux des personnes qui travaillent dans l’entreprise chez qui il postule. D’où l’importance pour les recruteurs d’optimiser leurs profils sur les réseaux sociaux. Préserver et soigner l’e-reputation de son entreprise, c’est quelque chose de vitale, surtout lorsqu’on met en œuvre une politique de communication dans le but d’attirer les talents. A l’heure des réseaux sociaux, la liberté d’expression n’a jamais été aussi grande. Rester en veille sur ce qui se dit sur votre entreprise pourrait éviter aux candidat de tomber sur des commentaires négatifs concernant votre entreprise.

7 – La culture de votre entreprise n’est pas au gout du candidat

C’est un argument qui peut faire mal à entendre. Surtout lorsqu’on donne tout pour susciter le désir chez les candidats. La culture d’entreprise, ça ne s’apprend pas, ça se ressent. Certaines personnes seront plus capables que d’autres à l’ « assimiler ». D’autant plus que la génération Y accorde plus d’importance que toute autre génération à la culture d’entreprise. De la petite entreprise à la multinationale, créer une identité capable de séduire le plus grand nombre est un atout indéniable pour ne pas faire fuir le candidat. D’où le conseil précédent: soignez votre image sur le web!

8 – Le candidat ne trouve pas l’équilibre entre le travail et sa vie privée

Réussir à combiner travail et vie privée est un autre élément clé auquel accorde beaucoup d’importance la génération Y. Et cette volonté de pouvoir allier l’utile à l’agréable ne devrait pas décroitre avec les prochaines générations. Comme nous avons pu le voir dans un précédent article, le Nouveau Monde du travail est l’avenir du travail. Flexibilité des horaires de travail et télétravail sont des points organisationnels sur lesquels de nombreuses entreprises ont déjà établi leur activité. Peut-être seraient-ce des option que vous pourriez proposer à vos candidats dans un avenir proche?

9 – Le candidat a une mauvaise impression de votre personne

Le recrutement est une affaire de personne. Et comme dans toute relation humaine, il y a une question de feeling, de perception. Et généralement, tout se joue lors de l’entretien d’embauche. Une étape clé qui permet au candidat tout comme à employeur de voir si une collaboration professionnelle est possible. Évidemment, vous faites en sorte de vous montrer sous votre meilleur visage lors d’un entretien. Mais n’oubliez pas qu’un recrutement, ce n’est pas seulement un entretien. C’est aussi une collaboration sur une période plus ou moins longue qui amènera deux êtres humains à se côtoyer fréquemment afin de faire croitre l’activité de l’entreprise. SI vous apparaissez distrait, peu attentif et que vous ne portez pas d’intérêt au candidat, autant vous dire que vous lui faciliter sa prise de décision: quitter le navire au plus vite!

Lire l'article à sa source 

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?