15 choses bizarres que des candidats ont faites en entretien

 

Le cabinet de recrutement Robert Half a relevé un florilège des comportements les plus étranges survenus ces dernières années.

Nous savons tous ce qu'il est normal de faire lors d'un entretien d'embauche : arriver à l'heure, effectuer des recherches en amont, se préparer à d'éventuelles interrogations et s'assurer d'avoir des questions à poser au recruteur qui nous fait passer l'entretien.

En revanche, savoir ce qu'il ne faut pas faire peut se révéler plus difficile. Pour réaliser précisément à quel point les gens peuvent être excentriques lors des entretiens d'embauche, nous nous sommes tournés vers l'agence de recrutement Robert Half, qui pendant des décennies a demandé à ses succursales des informations sur les facéties les plus extrêmes survenues lors d'entretiens d'embauche.

Voici ce qui a été relevé :

Le candidat avec des parents omniprésents:

"Après avoir répondu aux premières questions, le candidat a pris son téléphone portable et a appelé ses parents pour leur dire que l'entretien se passait bien".

La candidate obnubilée par son apparence physique

"Quand on lui dit qu'elle allait rencontrer quelqu'un d'autre, la candidate a dit : 'Attendez une minute'. Elle a ensuite sorti un grand sac de sa mallette et a commencé à se remaquiller et à remettre de la laque sur ses cheveux, le tout dans le bureau de la première personne à lui avoir fait passer l'entretien".

Le candidat qui ne comprenait pas les références:

"Quand la responsable du recrutement a appelé le candidat, elle lui a demandé d'apporter plusieurs exemplaires de son curriculum vitae et trois références. Il a rappelé une heure avant l'entretien et a demandé de le reporter en expliquant que ses références ne pouvaient pas venir avec lui".

La candidate trop attachée à son petit ami:

"À la fin de l'entretien, la candidate a exprimé son intérêt pour le poste mais uniquement si l'entreprise et le recruteur plaisaient à son petit ami. Puis, elle a dit : "Il attend dehors. Est-ce que je peux le faire entrer pour dire bonjour ?"

Le candidat qui n'a pas préparé la question la plus fréquente:

"Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il voulait travailler pour l'entreprise, le candidat a répondu : "C'est une bonne question. Je n'y ai pas vraiment réfléchi".

La candidate qui a appelé son employeur du moment face à son interlocuteur:

"Après être arrivée pour un entretien matinal, la demandeuse d'emploi a sollicité d'utiliser le téléphone du recruteur. Elle a simulé une quinte de toux en appelant son chef comme si elle était malade".

Le candidat qui a pris son petit déjeuner pendant l'entretien:

"Le candidat a demandé de passer son entretien tôt le matin. Il est arrivé avec une boîte de beignets et les a mangés pendant l'entretien en disant que c'était le seul moment de disponible qu'il aurait pour prendre son petit déjeuner avant d'aller travailler".

La candidate qui dénigrait tous les managers:

"Interrogée par le recruteur sur la raison pour laquelle elle quittait son emploi actuel, la candidate a dit : "Mon manager est un imbécile. Tous les managers le sont".

La candidate qui avait du mal à parler d'argent:

"Lorsqu'on lui a demandé combien elle gagnait, une candidate a répondu : "Je ne vois vraiment pas en quoi cela vous regarde".

Le candidat qui a amené son chien en entretien:

"Quelques minutes après le début de l'entretien, la personne s'est levée en disant qu'elle avait laissé son chien dans la voiture et qu'elle devait aller voir si tout allait bien"

Le candidat qui était un mauvais vendeur:

"Lorsqu'on a demandé au candidat de quelle manière il comptait s'y prendre pour améliorer les ventes s'il était embauché, il a répondu : 'Je vais y réfléchir et je vais vous répondre'. Il s'est alors levé, est sorti et n'est jamais revenu".

Le candidat qui a menti sur son CV:

"Après avoir reçu des compliments sur le choix de son université et les notes qu'il avait obtenues, le candidat a répondu : "Je suis content que cela ait retenu votre attention. En fait, je ne suis pas vraiment allé à cette université".

Le candidat qui ne supportait pas le froid:

"L'entreprise a envoyé un employé pour rencontrer un candidat potentiel à l'aéroport. Le candidat est descendu de l'avion, a dit qu'il faisait beaucoup trop froid pour vivre et travailler dans cette ville et a ajouté qu'il prenait un vol pour rentrer. Il n'a jamais rencontré le recruteur".

Le candidat qui aimait trop la nature:

"Quand la conversation est arrivée sur les heures et l'environnement de travail, la demandeuse d'emploi y a mis fin en disant qu'elle n'aimait être confinée dans un bâtiment mais qu'elle envisagerait de prendre le poste si elle pouvait déplacer son bureau dehors dans la cour".

Le candidat qui a planifié à l'avance qu'il pourrait manquer à l'appel:

"Lorsque le recruteur a proposé au candidat de répondre à ses questions concernant le poste, le demandeur d'emploi a répondu : "Que se passe-t-il si un matin je me lève et que je n'ai pas envie d'aller travailler ?

lire l'article à sa source.

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?