Fin d’année : 3 conseils pour bien préparer son entretien annuel d’évaluation

Le jour J est presque arrivé. Après des mois de travail, vous allez pouvoir partir en vacance. Mais avant de quitter le bureau, vous allez devoir rendre des comptes sur vos activités et performances, lors du bilan annuel. Comment s’y préparer ? Les conseils d’Emploitic …

Le mois de décembre est généralement la saison des entretiens annuels dans les entreprises. Ce moment entre le manager et les éléments de son équipe est capital puisqu’il sert à apprécier les réalisations produites tout au long de l’année civile, à rechercher des axes de progrès, à donner une orientation à l’entreprise pour le futur. C’est pourquoi le salarié ne doit pas prendre à la légère ce rendez-vous.

Sachez argumenter

Pas question de se présenter devant votre manager la fleur au fusil sans avoir préparé en amont votre argumentaire pour ce tête-à-tête. Cet entretien d’évaluation nécessite d’autant plus une préparation minutieuse si votre entreprise a connu des difficultés au cours des douze mois écoulés.

C’est le moment de parler concrètement de vos réussites. À savoir, d’un côté, les contrats que vous avez contribué à faire gagner, les projets que vous avez mené cette année et qui ont abouti. Evoquez également le cas de clients satisfaits de vos services. Restez toujours factuel, sans trop vous perdre dans les détails.

Pensez aussi à comparer, dans la mesure du possible, des données chiffrées d’une année sur l’autre, telles que le chiffre d’affaire ou le portefeuille client.

 Sachez reconnaître vos échecs

L’entretien d’évaluation est l’opportunité pour porter un regard objectif sur le travail fourni au cours des douze derniers. Autrement dit, n’occultez pas une partie de la réalité et parlez de vos erreurs sans tabou. La relation entre un collaborateur et son supérieur repose surtout sur une confiance et une franchise réciproque, donc votre manager appréciera de vous entendre à propos de ce qui n’a pas fonctionné.

Chiffres d’affaires en baisse, délais non tenus, dossiers en berne etc. Pour ne pas être pris au dépourvu sur ces points épineux, anticipez les remarques de votre supérieur en analysant vous-même vos propres échecs. Réfléchissez donc avant ce face-à-face aux raisons et aux causes de votre échec : le contexte était-il favorable à la réalisation de votre objectif ? Que vous a-t-il manqué ? Est-ce lié à une insuffisance en termes de compétence ? Sachez répondre à ce type de questions pour être serein le jour de votre entretien d’évaluation.

Sachez vous contenir

Si vous n’êtes pas d’accord avec le bilan dressé par votre manager, si vous estimez que ce dernier est trop intransigeant, voire exigeant, ne vous emportez pas. Vous avez toujours la possibilité d’émettre des réserves quant à la feuille d’évaluation que votre manager veut vous faire signer en fin d’entretien. Par exemple, si vous considérez que votre manager fixe des objectifs trop ambitieux, rien ne vous empêche de le signaler à son supérieur hiérarchique. En un mot, privilégiez toujours le dialogue dans vos relations professionnelles.

Autre point, rappelez-vous que l’entretien d’évaluation n’est pas le moment idéal pour discuter d’un malaise dans votre travail, au sein de votre équipe. Ne videz donc pas votre sac ! Si vous souhaitez ouvrir votre cœur et parler des problèmes, liés au relationnel (conflit avec un collègue, baisse de régime et.), sollicitez un autre rendez-vous avec votre manager.

Encore une fois, l’entretien d’évaluation annuelle sert uniquement à faire un point concret sur votre production durant les douze mois passés.

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?