Comment rédiger son CV lorsqu'on est encore étudiant ?

 

Déjà, rassurez-vous, c’est une problématique qui concerne un très grand nombre d’étudiants chaque année. Même si vous avez tendance à vous focaliser sur votre voisin de droite qui lui a déjà 3 stages à son actif alors qu’il n’a que 19 ans, votre voisin de gauche est certainement dans la même situation que vous.

Mais comment faire pour convaincre un recruteur de sa valeur lorsqu’on a encore peu de moyens de la prouver ? Vous trouverez ci-dessous quelques conseils rubrique par rubrique pour vous construire un CV qui attire l’attention des recruteurs.

 

Infos personnelles

Pas besoin de vous étendre sur cette partie, vous devez simplement préciser :

  • Nom et prénom
  • Téléphone portable
  • Adresse mail

Les détails suivants sont bel et bien à considérer comme facultatifs ! N’hésitez pas, si vous manquez d’espace, à les supprimer purement et simplement.

  • Âge : et si vous décidez de le mettre, évitez votre date de naissance, le recruteur ne prendra pas la peine de calculer
  • Adresse : à part si vous décidez de postuler dans la même ville que celle où vous résidez actuellement, ce qui peut être un avantage pour vous
  • Nationalité
  • Photo : si vous avez une photo faite par un photographe sous la main, et qu’elle reflète votre professionnalisme, très bien, sinon vous pouvez vous en passer
  • Permis B : à préciser uniquement pour un poste de commercial terrain
  • Statut familial : le recruteur n’est pas censé savoir si vous êtes célibataire ou non, c’est un critère typiquement discriminatoire !

 

Titre du CV

Beaucoup d’étudiants ont tendance à le négliger, voire à l’omettre complétement. Vous gagnerez un réel avantage à en mettre un qui donne la bonne information au recruteur !

Alors qu’est-ce qu’on peut considérer comme la « bonne information » ? Ce titre doit illustrer ce que vous voulez faire, et non pas ce que vous voulez être actuellement. Inutile de mentionner « Etudiant ingénieur en 2ème année, Programme X ou Y », cette information est déjà mentionnée juste après dans votre CV, dans la rubrique Education.

Servez-vous plutôt du titre du CV pour donner des informations sur ce que vous cherchez. Ce titre doit donc contenir, dans l’ordre :

  • Le type de poste recherché : stage, apprentissage, emploi,... (si vous cherchez un stage de fin d’études, précisez-le, c’est un critère très demandé !)
  • Le type de métier et/ou le secteur recherché : si vous savez déjà quel métier vous voulez faire, précisez-le ! Si c’est une notion encore un peu floue pour vous, vous avez au moins quelques secteurs en tête qui vous intéressent, c’est le moment de le préciser également.
  • Votre disponibilité : cela peut paraître trivial, mais c’est une information clé pour le recruteur. Précisez donc le mois à partir duquel vous êtes disponible, ainsi que la durée le cas échéant.

 

Education

Cette rubrique est très importante pour un étudiant qui cherche à trouver un de ses premiers stages. Précisez donc bien, dans l’ordre anti-chronologique ndlr du plus récent au plus ancien, chacune des formations que vous avez pu suivre durant vos études supérieures. Vous pouvez omettre votre bac (et le brevet évidemment), à part si celui-ci a un rapport direct avec le poste que vous visez.

« Est-ce que je dois faire une liste de tous les cours que j’ai suivi ? »

Oui et non. Faire une liste de tous les cours que vous avez pu suivre pendant votre première année d’école de commerce risque de perdre le recruteur et n’est donc pas pertinent. En revanche, si 2 ou 3 cours vous semblent particulièrement pertinents par rapport au poste que vous convoitez, n’hésitez pas à les mettre, ils constitueront une véritable valeur ajoutée pour votre candidature.

 

Expériences

Vous l’aurez peut-être remarqué, le nom de cette rubrique est bien « Expériences » et non « Expériences Professionnelles ». En effet, lorsque vous avez encore peu d’expériences véritablement professionnelles (stages ou CDD) à faire valoir, votre expérience associative est très intéressante pour le recruteur. N’hésitez donc pas à les ajouter à cette rubrique, sous le même format que vos autres expériences.

En revanche, même si le fait que vous ayez travaillé tous les étés depuis vos 16 ans montre de réelles qualités, c’est une abondance de détails qui n’a que peu d’intérêt pour le recruteur s’il n’y a pas de lien avec le poste en question. Vous pouvez donc soit choisir de regrouper toutes ces expériences en une seule ligne (par exemple « Etés 2013-16 Carrefour - Hôtesse de caisse ») ou simplement les enlever de votre CV.

Concernant la description de chacune de vos expériences, il vous faudra garder en tête cette notion : le recruteur veut savoir quelle a été votre valeur ajoutée lors de vos précédentes expériences. Essayez donc d’introduire le plus possible la notion de chiffres et de résultats lorsque vous décrivez vos expériences. Voici quelques exemples concrets (notamment pour vos expériences associatives) :

  • Si vous avez été trésorier d’une association, précisez bien le budget que vous avez eu à gérer durant l’année
  • Si vous avez organisé un événement, précisez le nombre de personnes qui a pu y assister, ainsi que son budget, en accompagnant à chaque fois ces chiffres du pourcentage d’augmentation par rapport à l’année précédente. Ex : 10 000 visiteurs (+15% par rapport à N-1)
  • Si vous avez managé des équipes en tant que président d’une association, n’oubliez pas de préciser combien de personnes étaient sous votre responsabilité
  • ... le nombre d’exemples est infini !

 

Compétences

Cette rubrique peut avoir une importance considérable si vous cherchez un métier plutôt technique ! Voici ce qu’elle doit contenir :

  • La liste des logiciels que vous connaissez ainsi que votre niveau. Si la liste est longue (plus de 6-7 logiciels), faites un choix afin de ne garder que ceux qui ont une réelle importance pour le poste qui vous intéresse. Si vous faites le choix de tous les garder, cela fait trop d’informations pour le recruteur qui risque de manquer une information cruciale !
  • Les langues que vous parlez et votre niveau dans chacune d’elles. Dans la mesure du possible, essayez de justifier votre niveau : certifications (type TOEIC/TOEFL en anglais), séjours à l’étranger,...
  • A ne pas mettre : vos compétences comportementales (dynamisme, sens du résultat,...). En les faisant figurer ainsi, elles sonnent creux. Ce sont en effet des compétences qui doivent se prouver plutôt que s’énoncer. Par exemple : votre dynamisme s’entendra lorsque vous aurez le recruteur au téléphone, votre sens du résultat peut se voir via ceux que vous avez pu noter dans votre CV,...

 

Centres d’intérêts

Cette dernière rubrique ne doit pas être négligée, contrairement à ce que l’on pourrait penser. En effet, vous pouvez vous en servir pour faire passer quelques informations cruciales sur vous :

  • Si vous avez fait du sport à haut niveau ou de manière intensive pendant quelques années, précisez-le en ajoutant quelques détails : niveau, pratique en club,... Les sportifs sont
  • Le conseil ci-dessus également valable pour toutes les activités artistiques : danse, théâtre, musique,... Tout ce que vous avez pu accomplir dans ce cadre est intéressant : précisez si vous avez fait partie d’un groupe/troupe, depuis combien de temps.
  • Si vous avez des centres d’intérêts en relation étroite avec le poste que vous convoitez, mettez les en premier !

 

Lire l'article à sa source  

 

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?