La photo sur le CV : avantages et inconvénients

Photo ou pas photo, telle est la question ! Pour de nombreux recruteurs, elle ne présente aucun intérêt. Mais pour certains métiers, ils estiment qu’elle a son rôle à jouer.

On peut légitimement se questionner sur l’utilité objective d’une photo sur un CV : votre visage révèle-t-il vos compétences ? Vos qualités ? Des traits de caractère ? La réponse est non, bien sûr.Les recruteurs qui sont plutôt pour parlent plus volontiers d’une façon de « personnaliser » d'avantage sa candidature. Mais pas plus. On peut, à l’inverse, s’interroger sur les effets négatifs qu’elle risque d’engendrer. Car ce qu’on ressent face à une image diffère grandement d’une personne à l’autre : vous vous trouvez bien sur telle photo ? Faites un petit test et demandez ce qu’elle inspire à différentes personnes, qui vous connaissent bien et qui vous connaissent peu.

 

Pour un tel, vous aurez l’air un peu « mollasson » ; pour tel autre, trop sûr de vous au contraire ; pour un autre encore, n’arborez-vous pas un sourire un peu trop séducteur ? Sans parler des habituels facteurs discriminants qui, d’après de nombreuses études, amenuisent fortement les chances d’obtenir un entretien : origine ethnique, âge, handicap, disgrâce physique, obésité, etc.


Bref, vous l’aurez compris, une photo sur un CV, c’est avant tout une prise de risque. Créatrice d’impressions et de préjugés qui peuvent s’avérer positifs comme négatifs, elle n’apporte aucune information objective quant à vos capacités à occuper le poste proposé. Pourquoi, alors, ne pas s’en passer ?

Encore importante pour certains métiers

S’il est possible de faire sans dans de nombreux secteurs d’activité et malgré ce qui a été dit plus haut, la photo est encore souvent de mise dans d’autres : dans la vente, l’hôtellerie, la restauration, l’animation, le monde du spectacle… bref dans tous les métiers qui comprennent des fonctions d’accueil et nécessitent un contact avec une clientèle/un public, on aime bien voir votre tête. On estime en effet que dans ce cas votre apparence, ou plutôt ce qui s’en dégage (dynamisme, capacités relationnelles, ouverture d’esprit, confiance en soi, etc.) relève de compétences au même titre que la maîtrise d’un logiciel. D’où la difficulté d’établir, dans bien des cas, la limite entre discrimination et recherche de compétences bien légitime…

Si l’apparence est importante pour le métier visé, ou si l’annonce stipule qu’une photo est requise, n’hésitez pas à en joindre une. Par-contre, faites les choses comme il faut : exit la photo de vacances, le cliché traficoté, qui date d’il y a 10 ans ou de mauvaise qualité. Mettez toutes les chances de votre côté en vous adressant à un photographe professionnel. Expliquez simplement ce que vous souhaitez faire ressortir de votre portrait, il saura vous mettre à l’aise et vous guider pour la pose (regard, orientation des épaules et du visage, sourire, etc.). Bien plus efficace que l’aide d’un ami qui n’y connaît rien ! Vous pouvez ensuite intégrer manuellement votre photo en la collant sur votre CV (généralement en haut à droite), ou l’insérer directement dans votre document informatisé. Cette seconde solution donnant souvent un résultat « plus propre ».


Quelle photo choisir ?


Si vous optez pour cette solution, choisissez une photo d’identité, de préférence en noir et blanc (plus sobre) et réalisée par un professionnel.
Collez-la (évitez les agrafes, ou pire, les trombones) en haut à droite de votre CV, juste en face de l’état civil.
Soignez votre look : bien que le but du jeu soit de rester soi-même et d’apparaître le plus naturel possible, évitez le look punk ou décontracté  (même s’il correspond à celui que vous arborez actuellement). Il vous faut, avant tout, " avoir l’air pro ".


Un maquillage léger est donc recommandé pour les femmes et la cravate est à conseiller pour les hommes : là encore, sachez rester sobre, bannissez la cravate où se baladent des farandoles de petits Mickeys.

Dans tous les cas, songez à adopter une coiffure qui laisse apparaître votre visage (après tout, c’est l’objectif...).
Sans adopter le look " premier de la classe " avec une raie au milieu qui dégage bien les tempes, évitez les mèches qui vous transforment en cyclope et les iroquoises qui resteront le seul trait dont se souviendra le recruteur. N’oubliez pas de sourire : personne n’a envie de rencontrer quelqu’un de maussade et de taciturne.

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?