La digitalisation du recrutement chez Djezzy: 426 recrutements externes et 218 mobilités interne

 

Avec cette révolution, Djezzy oeuvre pour l'épanouissement professionnel de ses collaborateurs actuels et futurs en leur offrant le meilleur cadre de travail, un système de formation adapté et des perspectives de carrière stimulantes...

Le nouveau Djezzy, c'est également une nouvelle façon de recruter! En effet, l'opérateur de téléphonie mobile qui a entamé l'an dernier sa transformation «numérique» avait lancé une vaste campagne de recrutement ciblant les profils «innovants» en adéquation avec cette stratégie 2.0. Une manière de permettre à la génération «Y» de prendre le pouvoir! Les «anciens» ont eu droit à des programmes de recyclage pour s'adapter à ce nouveau monde. Ils ont eu droit à un choix de mobilité interne pour changer de métier à l'intérieur même de l'entreprise. Ceux qui ne se reconnaissaient plus dans cette nouvelle politique ont eu droit à un départ volontaire avec comme prime de grosses indemnités. Une opération que certains ont interprétée comme étant une réduction d'effectif, or ce n'était qu'une mise à niveau des effectifs pour les adapter à cette stratégie d'une entreprise qui prépare le monde de demain. Les chiffres parlent d'eux-mêmes! Djezzy avait 2800 employés en 2016, elle en compte maintenant 3105 (+305). On est donc loin de la compression d'effectif... «Et on ne compte pas s'arrêter là», souligne tout sourire le Président Exécutif de Djezzy, Vincenzo Nesci. Surtout que la nouvelle stratégie de recrutement de l'opérateur mobile permet de «booster» les offres d'emploi, qui, d'un petit clic, parviennent aux responsables des ressources humaines. Car, Djezzy a aussi révolutionné sa chasse aux talents en digitalisant ses «process» de recrutement! Ce qui a permis d'augmenter la quantité des candidatures. Les canaux de diffusion étaient réduits à quelques journaux, organismes spécialisés tels que l'Agence nationale de l'emploi (Anem). «Aujourd'hui, nous avons créé une nouvelle plateforme en ligne de recrutement. Le CV papier, chez Djezzy c'est fini. On reçoit des CV directement en ligne grâce à cette plateforme. Ce qui nous offre la possibilité d'entretenir l'afflux des CV puisque en quelques clics les candidats peuvent nous faire parvenir des CV qui sont plus faciles pour nous à consulter», confie Adnane Zeribi, Talent Management acting senior manager de l'entreprise, rencontré mardi dernier au siège de l'entreprise. «Notre nouvelle plateforme offre ainsi la possibilité de mieux recruter qu'avant, en ciblant la diffusion, en améliorant la réception et en facilitant le tri des candidatures», précise-t-il avant de donner plus de détails sur ce recrutement 2.0. «Les candidats accèdent facilement à notre espace recrutement où quatre catégories sont distinguées: on a d'abord l'espace recrutement avec nos offres d'emploi selon nos besoins du moment, on a l'espace étudiants pour ceux qui désirent effectuer un stage pratique chez nous, l'espace apprentissage pour les jeunes qui désirent s'initier au monde de l'entreprise et enfin l'espace candidature spontanée qui permet à tout le monde de laisser son CV, même s'il ne fait pas partie des profils qui sont recherchés au moment du dépôt des CV. Ces derniers seront ainsi dans notre base de données», explique-t-il.

La métamorphose: la relation entre les candidats et les recruteurs
Au final donc, l'impact de la digitalisation est aussi quantitatif que qualitatif. Le site carrière de Djezzy a donc métamorphosé la relation entre les candidats et les recruteurs puisque il permet en parallèle de lier une relation de confiance avec des réponses «assurées» qu'elles soient positives ou négatives, on est ainsi sûr que le CV a bien été reçu. Mais pas que! Les candidats potentiels savent désormais exactement où il faut déposer le CV, plus besoin d'un énigmatique «piston» qui joue avec les émotions. Toutefois, Adnane et ses précieux collaborateurs précisent que le site-carrière n'est pas la seule source de recrutement de Djezzy qui mène une véritable «chasse» aux compétences. «On travaille toujours avec l'Anem qui est une précieuse source de talent, on est aussi partenaire avec le site Internet emploitic.com avec notre page carrière qui est très appréciée. Il y a les recrutements qui ont eu lieu dans les salons spécialisés où l'on participe en force. On utilise également les réseaux sociaux tels que le réseau professionnel LinkedIn ou bien même Facebook. On cherche des profils qui maîtrisent ce nouveau monde, on doit donc les guetter dans leur terrain de chasse», soutient-il en révélant, tout sourire, que plus de 2000 CV avaient été reçus en 2017. Grâce à l'ensemble des technologies numériques qu'utilise désormais aujourd'hui Djezzy, le chef d'orchestre qu'est le RH va donc sélectionner le plus rapidement possible les nouveaux «soldats». «Le recrutement prend moins de 40 jours», assure Adnane. Les heureux élus sont conviés à l'étape fatidique du «face to face» qui se déroule dans un «open space» très convivial à la «Google»! «Ceux qui sont loin peuvent demander un entretien vidéo, grâce à l'application développée sur notre site», précise-t-il avec fierté. Cette révolution du recrutement permet de fait, grâce à des algorithmes, de cibler les candidatures, ce qui permet de cibler les besoins afin de recruter des profils plus adaptées, mais aussi de ré-orienter certaines «perles»vers des domaines où elles excellent sans le savoir. C'est le cas d'une jeune employée recrutée par Djezzy, il y a quelques mois. Elle a été approchée par LinkedIn pour, à la base, un poste dans les finances. «Après l'entretien, on m'a convaincue d'opter pour un autre poste dans la stratégie, qui selon eux collait mieux à mon profil», témoigne-t-elle. «J'ai suivi leurs conseils. J'ai quitté mon ancien travail, j'ai opté pour ce poste et je ne le regrette absolument pas», atteste-t-elle. «Je suis comme un poisson dans l'eau. Je ne soupçonnais pas un instant être aussi bien dans ce poste», révèle-t-elle avec enthousiasme.

Les «Djezzistes»: une famille...
Après cette sélection des plus digitales, les nouveaux «Djezzistes» sont intégrés dans la grande famille qu'est cette entreprise. On leur remet les packs officiels «made in la maison» avec l'indispensable «mugs» à l'effigie de l'entreprise et plusieurs autres accessoires utiles à leur travail. «Team building» et autres formations d'intégration sont organisés. En plus de la rémunération motivante, «qui se fait selon les compétences» comme le fait savoir Adnane le M. RH, les employés intègrent une entreprise avec une politique RH qui les pousse à donner le meilleur d'eux-mêmes pour le bien de l'entreprise où ils pourront gravir les paliers et choisir un plan de carrière qui leur convient. Plusieurs choix s'offriront à eux après avoir fait leurs preuves. Entre-temps, ils bénéficieront d'opportunités de formations qui permettront de renforcer leurs compétences. «OTA a, depuis son lancement, consenti de précieux efforts en termes de développement. En effet, depuis son lancement, près de 50 000 opportunités de formation ont été proposées tant au niveau fonctionnel ou transversal, qu'au niveau local ou international», rappelle l'équipe des ressources humaines. «Que ce soit sous forme de workshop, séminaires ou autres, les programmes de formation au sein d'OTA sont très complets. Ils visent à renforcer les acquis, soutenir les axes de développement, et permettre à tous de contribuer pleinement aux orientations stratégiques de l'entreprise», poursuivent-ils. La formation vise tous les employés et permet à tout un chacun d'exploiter ses pleines capacités au sein de la compagnie. «OTA demeure une référence en la matière, avec des programmes et outils de développement adaptés à ses besoins, notamment PPL (Passionnel, Professionnel, Leadership)», attestent-ils avec fierté. Ainsi, on trouve des programmes diplômants, des formations techniques multiples, des programmes de partage, des connaissances structurées, des méthodes E-Learning (bureautique, langue d'affaires...) et bien évidemment le fameux centre d'évaluation des compétences. Le bien-être des employés est aussi pris en considération. Les nouveaux employés découvriront qu'en intégrant Djezzy, ils font partie d'une catégorie de «privilégiés».

Lire la suite...

Source: www.lexpressiondz.com

 

Partagez vos avis

Participez à l'amélioration du site en envoyant vos commentaires:

Vous êtes ?